Ecole supérieure privée d'ostéopathie

Devenir ostéopathe : ce qu’il vous faut savoir :

C’est le choix d’une profession de passion mais dont la formation, exigeante et rigoureuse, nécessite l’acquisition de connaissances fondamentales, de techniques manuelles, de la compréhension de la relation praticien-malade, de l’apprentissage de protocoles de diagnostic et de traitement.

 

Sommaire :

  1. L'ostéopathie de nos jours : réponses à quelques interrogations
    1. Quel est le statut des écoles de formation initiale en ostéopathie ?
    2. Que vaut le titre d’ostéopathe ?
    3. Quel est l'avenir de la profession ?
  2. Les critères qui permettent d’évaluer une bonne école
    1. Bien choisir vos critères
    2. Matériel et structures
    3. L'équipe pédagogique et l'enseignement
  3. Pourquoi choisir L'ISOGM ?
    1. Matériel et structures
    2. L'équipe pédagogique et l'enseignement
    3. Une école ouverte sur le monde professionnel

 

L'ostéopathie de nos jours : réponses à quelques interrogations :

Quel est le statut des écoles de formation initiale en ostéopathie ?

  • Toutes les écoles de formation initiale sont des écoles privées et, malheureusement pour certaines, adeptes de publicité trompeuse qui n’ont rien à voir avec la réalité : plateau technique, équipe pédagogique, contenu de l’enseignement indignes des exigences requises.

 

Que vaut le titre d'ostéopathe ?

  • Contrairement à ce que l’on peut vous dire ou promettre, le diplôme d’ostéopathe n’est pas un diplôme d’état et ne valide pas une formation bac +5. Interrogez l’école sur les passerelles possibles.

 

Quel est l'avenir de la profession ?

  • Le nombre d’ostéopathes suit une courbe exponentielle. Pour autant, le marché est-il saturé ? Vous verrez certains jeunes ostéopathes récemment installés et qui renoncent après quelques mois à  leur exercice professionnel par insuffisance de formation. Et pourtant, la demande de « bons ostéopathes » n’a jamais été aussi importante pour une prise en charge, souhaitée par les pouvoirs publics, des pathologies fonctionnelles.

 

Comme vous le voyez, la qualité de l’école que vous allez choisir est déterminante pour votre avenir professionnel. Elle doit vous permettre de devenir performant, de réussir votre insertion et donc de vivre de votre activité.

 

Alors, vous vous interrogez sur les critères qui permettent d’évaluer une bonne école :

Bien choisir vos critères

  • En premier lieu, ne choisissez pas l’école en fonction de critères secondaires : proximité avec votre domicile actuel, environnement ludique, enseignement prévu sur 3 ans au lieu de 5... ou par demi-journée.

 

Matériel et structures

  • Visiter ses structures : le nombre de salle de cours et de pratique est-il suffisant pour 5 années d’étude soit 5 promotions d’étudiants ? Ne vous fiez pas aux promesses...

 

  • Le matériel est –il moderne et adapté : l’exercice de l’ostéopathie nécessite des tables électriques, y compris pendant les études.

 

  • L’école dispose t’elle d’une bibliothèque ? D’une salle informatique d’accès libre avec accès à Internet ?

 

  • L’école dispose t’elle vraiment d’une clinique interne qui accueille les patients et permet aux étudiants de les traiter, seule façon de véritablement apprendre « le métier »?

 

L'équipe pédagogique et l'enseignement

  • Quelle est la qualité de l’équipe pédagogique ? demandez la liste des professeurs, renseignez vous sur leur domaine de compétence et leur ancienneté, sur le nombre d’heures qu’ils effectuent réellement.

 

  • Quel est le contenu de l’enseignement : toute la diversité de l’ostéopathie est-elle représentée ? : structurelle, myotensive, viscérale, crânienne.

 

  • Quelle est la place pour les techniques récentes : apprentissage du traitement des  pathologies discales, la posturologie moderne, la rééducation, la biomécanique, la recherche ?

 

  • Demandez à rencontrer des étudiants : interrogez-les sur les conditions exactes de leurs études, l’ambiance qui y règne : vous allez y passer 5 ans !

 

  • L’école a t’elle réellement des relations avec le monde professionnel. Il ne s’agit pas de proclamer que l’on est en partenariat avec telle ou telle école étrangère... sans qu’il ne se passe rien pour l’étudiant pendant ses 5 années d’étude.

 

Évitez les écoles nouvelles : vous ne pourrez vérifier que peu de ces critères, sauf à faire confiance aux déclarations et promesses...

 

Pourquoi choisir L'ISOGM ? L'ISOGM c'est :

Matériel et structures

 

  • 10 salles de cours et de pratique, climatisées, modernes, lumineuses, confortables et un amphithéâtre de 99 places.

 

  • Toutes les salles de cours sont équipées de vidéo-projecteurs.

 

  • Toutes les salles de pratique comportent des tables électriques : 1 table pour 2 étudiants, 20 à 24 étudiants au maximum par cours...

 

  • Parce que l’Ostéopathie est avant tout l’apprentissage par l’entraînement et répétition de techniques de manipulation, les salles de pratique restent ouvertes en dehors des heures de cours et permettent aux étudiants de s’entraîner.

 

  • L’ISOGM met à disposition des étudiants une salle informatique avec accès à Internet ainsi qu’une bibliothèque.

 

  • Mise en place d’une vidéothèque qui permettra à l’étudiant de revoir les manipulations et de visualiser des consultations.

 

  • Une clinique est ouverte aux  patients du lundi au jeudi et permet aux étudiants de les traiter sous la surveillance des enseignants afin d’acquérir les protocoles diagnostiques et thérapeutiques. Dès la première année, les étudiants sont incités à venir observer le déroulement de ces cliniques. C’est au contact des patients que se fait le véritablement apprentissage de l’ostéopathie.

 

L'équipe pédagogique et l'enseignement

  • Une équipe pédagogique composée de médecins, chirurgiens, médecin-ostéopathe, ostéopathes, posturologue et professeur d’anglais, de droit, de psycho-scociologie : une vraie diversité pour un travail en synergie et complémentarité. Tous nos enseignants ont au minimum un master 2 en science humaine et sociale. La formation en ostéopathie est assurée par des praticiens en exercice.

 

  • Toutes les composantes de l’Ostéopathie y sont enseignées, y compris les plus récentes : A l’enseignement traditionnel de l’Ostéopathie structurelle, viscérale, myotensive, crânienne, l’ISOGM fait partie des rares écoles (2 actuellement) qui enseignent réellement le traitement des pathologies discales dont vous connaissez  pourtant l’extrême fréquence : Pourquoi ? : les  tables à « drop » ont une  valeur unitaire de 10 000€ ! A l’ISOGM, 3 de ces tables  sont mises à disposition des étudiants et les enseignants sont bien entendu formés à ces techniques.

 

  • L’ISOGM est une des seules écoles à proposer une formation complète en posturologie ostéopathique pratique avec une salle équipée du matériel le plus moderne : plateforme de stabilométrie à 4 capteurs, podoscope, croix de Maddox, laser.  L’étudiant y apprend à maîtriser les différentes causes des déséquilibres posturaux : scoliose, douleurs chroniques et donc les traitements à associer au traitement ostéopathique lorsque celui ci est insuffisant.

 

  • Parce que le futur ostéopathe va évoluer dans un monde médical et paramédical qu’il doit connaître, l’enseignement inclut l’approche de certains domaines tels que la réflexologie, la rééducation posturale, mais aussi la gestion de la relation praticien-patient.

 

  • Des Weekends de formation complémentaires sont proposés, animés par des intervenants extérieurs renommés : développement psychomoteur de l’enfant, ostéopathie du sport, prise en charge des seniors, pied et posture, orthodontie...

 

  • Parce que la santé des étudiants est primordiale : l’ostéopathie s’apprend par la répétition de techniques que l’on effectue sur les partenaires étudiants et donc chaque élève est amené à être manipulé des centaines de fois. Aussi, il nous importe que chaque étudiant bénéficie d’un bilan clinique, postural et vasculaire (doppler des vaisseaux du cou) afin de diagnostiquer les éventuelles contre-indications en particulier des délicates manipulations cervicales. L’ISOGM est la seule école à notre connaissance qui fait effectuer ce bilan clinique et paraclinique.

 

  • Chaque étudiant est parrainé par un étudiant de 3ème ou 4ème année ce qui facilitera son intégration et permettra de mieux appréhender les difficultés éventuelles rencontrées au cours de ses premiers pas.

 

Une école ouverte sur le monde professionnel

  • Parce que l’enseignement supérieur n’est pas que passif, les étudiants sont incités à participer à de véritables recherches en ostéopathie, posturologie et pathologie. D’autres participent à des conférences ou congrès extérieurs à l’école et ont pour directive de venir en faire l’exposé à leurs collègues : La participation des étudiants et enseignants à ces formations extérieures permet à l’ISOGM d’être véritablement reconnue comme une école ouverte sur le monde professionnel.

 

  • Parce que l’ostéopathie n’est pas une fin en soi, parce que chaque patient nécessite des soins souvent pluridisciplinaires, l’ISOGM est une des seules écoles à apprendre à l’étudiant le travail en collaboration avec les autres intervenants de santé : médecins, chirurgiens, podologues, orthophonistes, orthodontistes.

 

L’ISOGM : une ambiance familiale... La qualité de l’enseignement et des structures s’accompagnent d’une exigence de sérieux et de travail. Des examens de contrôle sont organisés en février et en juin. L’étudiant en difficulté est aidé à surmonter ces difficultés même si l’on ne peut pas travailler à sa place. Cependant, sérieux peut rimer avec partage et bonne ambiance. Le directeur de l’ISOGM tient particulièrement à entretenir une ambiance familiale, telle que vous la retrouverez lors des événements organisés par le bureau des étudiants avec en point d’orgue la soirée de gala partagée avec les enseignants...

 

Nous vous invitons à une visite virtuelle de notre école, de notre formation puis à venir nous rencontrer.

Très cordialement.

 

Consultez la Formation

Agrément

École agréée par le ministère de la santé.
NOR : AFSH1516144S

  • Construire notre santé grâce à l'ostéopathie

     

    Sur le plan philosophique et sémantique, le contraire de « pathologique » est « sain », et non pas « normal ». Car la vie à l’état pathologique ne s’inscrit pas dans une « absence de normes », c’est-à-dire dans l’« anormalité » au sens étymologique du terme, mais bien dans la « présence d’autres normes ». Lire la suite...  

  • Approche globale de la consultation en ostéopathie

    La maitrise technique oui..., mais pas seulement !
    L’ostéopathie est un art manuel. Et comme dans tout domaine artistique, l’ostéopathe se doit de maitriser avant toute chose la technique propre à son art. Mais la technicité n’est qu’une étape permettant d’accéder à un  plein épanouissement et même un certain rayonnement dans la difficile voie de la thérapie ostéopathique.

    Lire la suite...
Designed and powered by iGLOO Communication

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.